Voyage

Dernière promenade à La Havane

Pin
Send
Share
Send


Nous avons reconnu que nous ne comprenions pas comment toutes les personnes qui venaient Cuba J'étais amoureux d'ici ...

Il est également vrai que ce qui nous est transmis est une idée fausse de Cuba, une série de "tabous" et "insécurités". La prostitution, par exemple, l’un d’entre eux, existe, bien sûr, mais sans vous mettre mal à l’aise à aucun moment. L'insécurité? Nous ne nous sommes pas sentis en danger à tout moment dans toute l'île que nous avons vue. L’endroit où nous pourrions peut-être le plus nous sentir est La Havane, mais il y a des policiers dans tous les coins.

Aujourd’hui, après avoir pris notre petit-déjeuner à l’hôtel, après avoir vérifié et laissé nos bagages, nous sommes allés en taxi à Interdit (4 CUC). Nous avons visité El Morro, La Bahia, Vieille Havane (JOUR 11 VOYAGE), Havana Center et Vedado (JOUR 10 VOYAGE), laissant donc Miramar pour une autre occasion, nous avons décidé de retourner dans la région moderne pour voir les dernières nouveautés.

Nous avons été très surpris par le chauffeur de taxi. En général, nous avons l’impression que, à l’intérieur du pays et surtout chez les paysans, ils défendent la Révolution à mort. En ville, ils sont très réprimés et relâchés par les touristes, mais voudraient se battre pour leur liberté. Je n’aimerais pas aborder des questions politiques mais cela a expliqué des choses très intéressantes que nous ne savions pas. Il existe un groupe, "Les Dames en Blanc", qui s'opposent au régime de Castro, où des proches des dissidents sont jugés et que le peuple de la Révolution ne leur fait pas face, de peur d'une révolte populaire. Aussi que l'Europe, même ces incidents ont donné beaucoup de soutien à Cuba et à cette époque a brisé les liens. Que les USA les tuent avec le blocus. Les gens sont également très démotivés avec les deux monnaies de mesure, le CUP et le CUC, et cela n’est pas productif. Il nous a dit des vérités avec toutes les lettres ... et il me reste une seule ... LE PEUPLE CUBAIN N'EST PAS UN PEUPLE LIBRE.

Plus sur les dames blanches:

Le Dames en blanc ce sont des femmes qui exigent de la dernière dictature américaine la liberté de leurs maris, parents, enfants, frères ou neveux. Des femmes cubaines héroïques qui, avec amour, dignité et courage, marchent dans la rue à la lâcheté, à la bassesse et à la haine, tout comme d’autres femmes l’avaient déjà fait sous d’autres dictatures. Parce que, comme l'écrivait José Martí:Les campagnes des peuples ne sont faibles que lorsqu'elles n'engagent pas le cœur de la femme; mais quand la femme frissonne et aide, quand la femme timide et immobile dans son naturel, encourage et applaudit, quand la femme cultivée et vertueuse oins le travail avec le miel de son amour, le travail est invincible'. Et invincibles sont les dames en blanc.

Cela nous a donné beaucoup de matière à réflexion lorsque nous nous sommes promenés dans Vedado pour arriver au Malecon.




Marcher le long du Malecon, un jour comme celui-ci, est un plaisir. Construit en 1901, il est devenu le symbole de La Havane avec ses 8 km de long.




En le parcourant nous atteignons le Ambassade des Etats-Unis, entourés de drapeaux de la Révolution placés par Fidel, où ils ne vous laissent pas rester debout ou sur le trottoir en face, où le Malecon, ou ils commencent à siffler. Joios "gringos" lourds.




La marche est tellement agréable que le temps presse, et nous avons encore un cadeau à acheter, alors prenons une vieille voiture de 1928 avec nouveau moteur, pour retourner au vieux marché de La Havane (4 CUC)



Déjà dans le Brocante Nous avons changé le DVD que nous avions apporté car "en théorie", ils n'avaient pas (et même demandé à la marque) plusieurs colliers et cadeaux et nous avons également acheté une bouteille d'eau (1 CUC) de la chaleur qui collait.

Retour à Mercure Sevilla (ARTICLE DANS CHAVETAS AVEC TOUS LES DÉTAILS ICI) Nous avons acheté une grande eau (1,5 CUC), nous avons utilisé l’Internet le dernier jour (4 CUC), nous avons mangé à l’italien du premier jour (18 CUC) après nous être promenés dans une zone ancienne et succincte derrière le Capitole. attendre le transfert à l’aéroport, qui est arrivé à 18h00 (et est apparu à 19h00) avec quelques mojitos d’adieu (7 CUC).



Sur le chemin de l'aéroport, nous avons rencontré de très bons Catalans qui nous ont posé des questions sur le voyage et nos aventures. Ils ont été surpris par tout ce que nous avons dit. L'aéroport? Comme les Cubains, une autre fête: faire la queue pour ne pas stresser les heures, plastifier la valise (10 CUC pour les deux), frais de sortie (25 CUC chacun! N'OUBLIEZ PAS!), Salles de pavillon qui ressemblaient à une discothèque, attendez , Retards d’avion d’une heure et !!! 3 MOJITOS et 2 CHIOTS !! (15 CUC qui est la dernière chose qui nous reste avec l'aide de nos amis catalans - qu'il avait 3 cubatas, hahaha) à dire au revoir (Isaac >> je dois admettre que je suis entré dans l'avion comme Melendi, hahaha)




Il est tombé dans l'avion et ... zzzzZzZzZzZZzZ ... bonne nuit ou des jours ou nous ne savons pas avec autant de Jet Lag. Ahhh, au fait, ils ont changé l'heure en Espagne !!! Ils sont encore 6 heures d'intervalle. Nous sommes arrivés à 14h00 à Madrid !!!


Juve et Isaac, de La Havane (Cuba)

JOUR DE DÉPENSES: 114,5 CUC (env. 81,79 €)

Pin
Send
Share
Send