Voyage

La Jérusalem des musulmans

Pin
Send
Share
Send


Nisan 19 de 5773.Sabbat. !! Comme nous nous sommes bien reposés !! Pour le premier jour, nous ne nous sommes pas levés tôt et il est presque 9 heures du matin lorsque nous descendons avec la valise pour le check-out à l’auberge Abraham. Le check-out? Oui, nous vous avons demandé de nous transférer à 1h du matin dans un sherut (taxi partagé), notre vol ne partant que vers 5h30 et nous épargnant ainsi une nuit d’hébergement qui n’a pas beaucoup de sens. Il y a quelques jours, nous avons approfondi les origines de Jérusalemen contexte plus juif ainsi que le plus chrétien. Nous ne pourrions pas quitter la ville historique de Terre Sainte sans savoir La perspective du monde musulman. Dans celui-ci on entre aujourd'hui.

Le passéJOUR 7Quand nous sommes revenus la voiture, nous avons pris le petit déjeuner à la boulevard moderne Alrov Mamilla, une rue pleine de galeries d'art, sculptures et autres objets "rares". Inconscients de nous, nous avons décidé aujourd'hui d'y retourner en direction de la porte de Jaffa, dans la vieille ville ... mais le jour du sabbat, le désert est plus vivant. Aujourd'hui, les cafards ne se lèvent pas… enfin, plus ou moins.


 

Celui qui ne nous fait pas défaut est notre coin habituel, celui où nous avons dîné la première nuit dès notre arrivée et qui reste également ouvert. Ils nous connaissent déjà et nous saluent dès leur entrée. Aujourd'hui, le petit-déjeuner (74 ILS) sera "puissant" car le rythme de déplacement élevé auquel nous sommes habitués a été abandonné. Nous avons également acheté des timbres et des cartes postales à envoyer (100 ILS)


Même si aujourd’hui nous voulions nous rendre directement dans la région la plus islamique, nous nous trouvons à côté de la citadelle, la tour de David, où nous commençons nos aventures dans la ville avec spectacle de nuit ce qui explique la chronologie de Jérusalem. Cela nous fait repenser la route que nous allons enfin faire aujourd'hui, quelque chose de similaire à ce qui suit ...

Entrer dans la tour de david C’est une conséquence du fait que l’entrée au spectacle comprenait une visite au musée de jour; nous ne manquerons donc pas une journée comme celle d’aujourd’hui, beaucoup plus silencieuse même si nous n’avons pas beaucoup de musées, et à l’intérieur nous allons!


 

Cet affichage en plein air est situé dans l'ancienne forteresse médiévale construite dans l'un des points faibles de la ville, à côté de la porte de Jaffa. Tous les objets, salles et exposants se concentrent sur l’histoire de la ville de manière chronologique à la manière du passé. JOUR 6 à votre arrivée à Jérusalem très explicitement.


 

La réalité, et pour être honnête, est que lors de notre dernier jour à Jérusalem, il découvre peu que nous n’ayons pas déjà vu, lu ou apprécié, nous allons donc nous diriger vers le quartier musulman ... même si, mmm, attendez ... entre les murs, nous pouvons voir qu'il y a une sorte de promenade que nous n'avons pas faite. Ils l'appellent "Toit de mur" ou "Traverser les murs" et cela nous coûte 15 ILS (10 ILS et 5 ILS, respectivement avec et avec carte d’étudiant).


Cette "entrée" particulière donne accès à une promenade de plus de 1 km le long du mur d'enceinte qui entoure la vieille ville, ce qui serait complet si ce n'était pas parce que dans l'esplanade des mosquées, il est interdit de passer par des questions de sécurité. Nous faisons donc une belle promenade de la Tour de David à la porte Dung, entourant le Quartier arménien et quartier juif Tant de fois nous avons traversé ces jours et ayant une vue magnifique sur la ville moderne, la région de la David's City et même le peuple arabe de Silwan.


 

Le quartier musulman, entre odeurs et couleurs multiples

Nous nous trouvons dans le quartier nord de Jérusalem, une région sur laquelle nous avions déjà emprunté différents chemins au cours des jours précédents, très différente de la zone juive ou arménienne structurée, ou de la zone chrétienne supérieure, et beaucoup plus peuplée.


Des marchés ouverts, des souks animés avec leurs odeurs et couleurs déjà traditionnelles pour tous les goûts et de multiples mosquées, parmi d’autres enclaves chrétiennes (Santa Ana, Via Dolorosa où nous avons commencé notre Via Crucis) ou des Juifs (les tunnels souterrains du mur occidental)

Bien que si quelqu'un veut connaître la Jérusalem des musulmans, aucun doute Je devrais commencer par Al-Haram ash-Sharif, l'un de ses sanctuaires les plus sacrés à côté de la Mecque et de la médina. Qu'est-ce qui ne vous semble pas? Et si on l'appelait Mont du Temple ou Esplanade des Mosquées?


En effet, cet endroit que nous avons visité tôt le matin de JOUR 7 du voyageEn plus d'être important pour le judaïsme et pertinent pour le christianisme (le rocher du sacrifice d'Abraham), c'est le lieu où s'est déroulé le prétendu "voyage nocturne" de Mahomet, qui est monté au ciel.

Ici, nous tenons à remercier beaucoup Almudena et Doloresde Israel Tourism toute votre aide fournie, parce que grâce à votre gentillesse et votre volonté nous passons cette visite pour mercredi, car ils nous ont informés que Vendredi et samedi resteraient fermés pour les étrangers (Les autres jours ont des horaires de 7h30 à 10h30 et de 12h30 à 13h30). Pendant que nous continuons notre promenade dans la zone du périmètre


 

Dans l’une des rues perpendiculaires à l’esplanade des mosquées et qui, avec 4 ou 5 autres portes, sert d’accès à la population musulmane (pour les étrangers, il n’est possible de pénétrer que par la porte de Mugrabi, aujourd'hui fermée). Souk d'Al Qattanin environ 100 mètres de long et une trentaine de magasins. C'est assez simple comparé aux autres grands bazars, avec des portes en bois dans chaque magasin, une succession d'arches et de petites lucarnes qui éclairent un peu (pas beaucoup) la place.


 

Bien que les magasins les plus originaux sont répartis sur Rue Al-Wad qui mène à la Via Dolorosa, située dans de petites grottes creusées dans les sous-sols de la ville et décorées avec beaucoup de goût.


Comme il ne peut en être autrement, les kebaps, les pizzas ou les pâtisseries arabes, les présentoirs à pain, les boutiques d’odeurs et de souvenirs offrant les souvenirs les plus modernes atteignent déjà une rue qui nous est plus connue.


 

Au coeur du quartier musulman, dans le coin où nous avons déjà mangé et où se trouvent les stations III et IV de la Via Crucis, le Hospice autrichien Aujourd'hui, nous allons monter et cela fonctionne comme logement, offrant un bon petit déjeuner, des lits décents et les meilleures vues de la ville. Pour entrer, il suffit de sonner à la porte et ils ouvrent la porte sans problème.


 

Notre but sur le toit est précisément notre objectif, bien qu'il y ait aussi la possibilité de prendre un café, un gâteau ou un bon steak. Le panoramique est impressionnant. Rues étroites, toits, minarets de mosquées, églises et le grand Dôme du Rocher en toile de fond.


 

Nous avons passé un bon moment là-bas en écoutant la foule à nos pieds dans la rue principale. Nous aurions pu manger ici mais La grande limonade de Basti que nos amis ont recommandé Vanessa et Roger des Voyageurs de Rue et que nous avons déjà essayé le passé JOUR 8 Il nous attendait. !! Et bien sûr aujourd'hui, la nourriture arabe !! (65 ILS)


 

Dans la chaleur de midi, nous nous sommes dirigés vers la partie la plus septentrionale de la vieille ville, en nous perdant (!! littéralement !!) pour ses traversées labyrinthiques, en passant par le palais de la Dame de Tunshuq (construite en 1388), le Ribat Bayram Jawish (d'architecture mamelouke) ou le Caravanesi Khan As-Sultan avec son patio entouré d'ateliers ...

... mais le meilleur d'une journée comme aujourd'hui est de continuer à respirer les odeurs et profiter des multiples couleurs d'une ville dans une autre, de la vie quotidienne de son peuple, de la simplicité de ses coutumes dans n’importe laquelle de ses artères.


 

Et un seul manquait Porte d'Hérode. Avec cela, nous étions entrés ou sortis par chacune des huit portes de Jérusalem. Eh bien, nous mentons, la porte dorée de l’esplanade des mosquées demeure et restera scellée longtemps. Le reste, celui de Jaffa, Sion, Dung, Los Leones, Damas et Puerta Nueva, est déjà familier.

La porte d'Hérode, également appelée la Puerta de La Flores en raison de ses ornements en rosace, vénère Hérode Antipas parce qu'il rentrait chez lui à l'époque de Jésus.


 

S'il est déjà difficile de localiser avec les labyrinthes auxquels Jérusalem teste, ni de parler de cette région à travers laquelle nous descendons maintenant. Le Rue El Ma'thana el Hamra et ses innombrables défis transversaux constituent un défi presque impossible sans l’image permanente du magnifique dôme doré qui ne nous laisse pas un seul jour depuis notre arrivée, véritable icône de la capitale de la Terre Sainte.


Bien que tout soit à dire, nous trouvons dans cette zone les lieux arabes les plus authentiques et les plus tranquilles de toute l’aventure, et nous entrons dans l’un d’eux. Nous ne trompons personne si nous disons cela! Nous avons les jambes épuisées! Il y a eu beaucoup de "coups de pied" et la fatigue physique commence à être remarquée. Tout arrêt est le bienvenu (20 ILS)


 

Ils ne vont pas manquer aujourd'hui les achats habituels Dernier jour, et si Paula? Certaines bougies (30 ILS) et autres cadeaux (50 ILS), en plus d'un arrêt pour une autre limonade (30 ILS), tombent un après-midi complètement libéré.


 

Jérusalem des toits, un adieu entre souvenirs

La nuit tombe Les revendications principales qui ont donné vie à la ville pour la journée font place au silence ... S'il existe un endroit vraiment spécial pour dire au revoir à cette ville magique, chargée d'histoire et de souvenirs, ceux-ci sont: les toits dans lequel nous étions déjà JOUR 7 entre la rue Habad vers la fin et à son intersection avec le chemin St Mark monter des escaliers en métal ...


Peut-être que ce ne sont pas les plus belles vues, mais les plus ressenties. Situé entre les quatre quartiers, comme si c'était le cœur de la ville, parmi les principaux symboles et icônes que nous avons vus tous ces jours. En paix, dans la solitude ...


Soudain, du minaret d'une mosquée voisine commence à être lancé l'appel à la prière des musulmans, que nous entendions souvent lors de nos voyages de 2013 depuis le début de notre escapade à Istanbul. Mais ce qui est vraiment fascinant, ce qui est vraiment extraordinaire, c’est qu’en même temps la cloche sonne autour de nous, comme si c’était une compétition.

Cloches, prières et imaginez les prières au Mur occidental à quelques mètres de nous, toutes supervisées par le sceau du Dôme du Rocher qui se dresse au loin.. De ces souvenirs à garder dans une bouteille, de ces moments qui arrêtent le temps comme peu le font ...


En parfaite harmonie avec nous-mêmes, comme s’il s’agissait d’un état de transe, nous laissons derrière nous les toits de ces toits sur lesquels nous promettons de revenir un jour, et dont nous pouvons voir au milieu de leurs petits puits de lumière la vie de certaines affaires du souk. ses portes Dans d'autres rues, cependant, cette vigueur a cédé le pas à d'autres passants désemparés.


 

Cependant, à Jérusalem, il y a toujours un endroit où se perdre lorsque toutes les autres entreprises ferment leurs portes. Ce magasin de thé, cet endroit de tapis, ces gens du pays avec une bonne et agréable conservation. Ils nous accompagnent tous lors de notre dernier départ par la porte de Jaffa, à partir de laquelle nous nous dirigerons vers l'hôtel.


 

Il est également curieux d’observer, comme dans notre lent chemin jusqu’à l’Abraham Hostel de Rue Jaffa, la vie est à peine observée. Nous avons laissé les cadeaux dans les valises et sommes descendus pour trouver un endroit pour dîner. D'un moment à l'autre, les rues vides se transforment et la vie revient dans le quartier moderne de la capitale israélienne.


Restaurants, magasins, supermarchés et toutes sortes de bars se terminent le sabbat. Samedi soir est apparu ses premières étoiles et avec elle le jour sacré est terminé. Cela nous permet de dîner tranquillement sur une terrasse (106 ILS), encore chaude, avec des sentiments face peut-être très différents de ceux des autres voyages.

Nous ne serons pas confus car à 1 heure notre sherut part de l’hôtel pour l’aéroport international, mais cela fait déjà partie du dernier jour de notre pèlerinage. A bientôt Jérusalem!


Paula et Isaac, de Jérusalem (Israël)

JOUR DE DÉPENSES310,00 ILS (environ 66,10 EUR) et CADEAUX: 180,00 ILS (environ 38,38 EUR)

Pin
Send
Share
Send