Voyage

Parc national de la forêt de Kibale

Pin
Send
Share
Send


Nous avons pensé ces jours-ci, déjà 20 en voyage, quelle est la magie de l’Afrique que vous aimez tant? Il est possible que la magie réside dans l'incroyable beauté de pouvoir admirer des animaux sauvages en toute liberté, dans leur habitat. Ou peut-être que le cœur de la magie réside dans sa vie encore vierge, ses coutumes, sa capacité à invoquer ses dieux et ses rituels magiques. Ou ce peut être son histoire, sa musique ou un condensé de tout. Aujourd’hui, nous avons un long chemin à parcourir pour pénétrer dans une autre partie de l’Afrique noire. Forêt de Kibale.

Éventuellement les scènes les plus touchantes d'un voyage en OugandaPas même leurs magnifiques paysages, dont la route orange traverse la végétation verdoyante, ni leur faune diversifiée de mammifères, d’oiseaux ou d’insectes ... Les scènes les plus touchantes sont celles des enfants qui avec ce sourire qu’ils vous donnent et qui "comment allez-vous? comment êtes-vous youuu? " en agitant les mains, ils laissent derrière eux le sérieux des grandes populations et oublient (au moins un instant) une vie d’agriculture et d’élevage, de petites maisons en bois et de la pauvreté, beaucoup de pauvreté. Il n'y a pas d'argent ici. Le troc reste la monnaie d'échange. Même pour se marier, il faut payer les vaches en retour.

Nous nous sommes beaucoup levés pour être les premiers à traverser le traversier, après avoir vérifié et payé le prix d'une lessive pour laquelle le savon de lézard ne ferait plus rien (20 000 UGX) et nous y sommes parvenus. En retour, la nature nous donne plus d'images que seule l'Afrique peut vous donner et que la mémoire nous ramènera longtemps. Ils sont ces hippopotames que nous venons de manger et de retourner à l’eau à seulement 5 mètres de nous, et ce magnifique lever de soleil, le plus beau que nous avons vu en 20 jours de voyage


Le ferry commence à circuler à 7h00, avec les premiers rayons de lumière. Avant il serait très dangereux, en raison de l’absence de lumière et de la quantité d’hypopotamos hors de l’eau. !! Heureusement nous sommes arrivés hier par les cheveux!



Nous avons un long voyage, plus de 300 km, ce qui en Espagne serait entre 2 et 3 heures, la route n’a aujourd'hui rien à voir avec la route goudronnée qui nous mènera aux portes de Murchison et nous espérons qu’elle ne nous prendra pas moins de 10 heures.

Cependant, le voyage nous laisse des endroits vraiment spectaculaires. Comme nous commençons à monter, nous pouvons voir le lac Albert et les terres de R.D. Congo au loin


Le lac Albert offre aux habitants un autre mode de vie. La pêche et d'autres activités ont permis de répondre aux besoins essentiels d'une population ougandaise pauvre, mais sans eau pour leurs cultures



La pluie de la nuit rend le des routes presque entièrement argileuses, sont par endroits dans de très mauvaises conditions. Le contraste de sa couleur orange avec le vert intense qui nous entoure est quelque chose que nous n’avons jamais vu auparavant dans le monde et peut-être une des icônes de ce pays que nous emporterons avec nous. En plus des douleurs rénales ... !! ni Ruth ni Isaac qui s’endormissent sur une pierre ne peuvent le faire ici!




Nous sommes frappés par les espèces de vaches qui se trouvent dans cette partie occidentale du pays (en fait, elles n'existent que dans cette région). Ils sont vaches de l'ancien royaume d'Ankole, caractérisé par ses cornes énormes et parce que son prix peut coûter jusqu’à 700 000 UGX. En fait, le président lui-même est connu comme le paysan, car il en possède beaucoup. Ils profitent également de tout, donnent du lait, donnent de la viande et profitent de leur cuir et de leurs cornes.


En Ouganda, les guides et les chauffeurs, contrairement au Kenya, ne dorment pas dans notre hébergement. Ils nous quittent et en recherchent des plus modestes, qui deviennent parfois des maisons en pisé comme celles utilisées par la population locale. !! Comme nous souhaitons pouvoir y passer une nuit!

Les motos et les bicyclettes font parfois un transport impromptu de bois de chauffage. Les femmes feront la terre ou porteront d'énormes tambours de quelque chose de semblable à des tambours pour amener l'eau du ruisseau dans un équilibre parfait. Un peu de bois de chauffage est un brasier plus que suffisant pour réchauffer un bon repas ou pour allumer un feu et rendre cette maison plus confortable pour passer la nuit. Yuka cultures, matokes, thé. Pieds nus, toujours pieds nus ... et plus d'enfants, qui vont rapidement sur la route pour saluer ces "muzungus" avec leurs mains (blanc bien que Ruth et Isaac ne ressemblent pas à ça) être heureux de nous serrer la main ou de leur donner des bonbons. C'est inestimable. Aucun que nous pouvons mettre.




Nous n'avons pas encore parlé de nos moyens de transport. Depuis notre départ de Kampala notre fourgon "convertible pour safaris" C'est quelque chose comme ça ...


Oh non! Pas ça !! Hahaha La MATOKARRO est une petite camionnette 6 places dans laquelle nous faisons partie de notre vie. Pour avoir, nous avons même des espaces communs où nous avons la cuisine (cette saucisse sous vide qui vient d'Espagne, ça fait du bien ...), le bureau et l'entrepôt (où nous gardons les cadeaux), le cyber (où nous publions les histoires du jour) et même le pique-nique, hahaha

L'équipe est formée, en plus de nous, Norman. cela reste un charme, et Ali, notre chauffeur rapide


Dans l'un des multiples paraditas que nous faisons en cours de route (Nous nous arrêtons là où nous voyons quelque chose qui attire notre attention), Ali en profite pour s’approcher d’un atelier pour voir le bruit du ventilateur et nous prendre le thé du matin. Les filles accèdent à l'arrière à la recherche des "toilettes" et ... disons qu'elles les trouvent. Un trou dans le sol directement relié à la fosse septique et une odeur insupportable qui rend inévitable de retenir votre souffle et qui mérite bien une vidéo que nous allons diffuser

Un autre arrêt est de manger, à côté de la route, pendant que les habitants nous admirent manqués

Mais où nous ne pouvions pas nous arrêter, c’est en le !! HILTON HOTEL!! Hahaha, nous devons reconnaître que les gens jettent beaucoup d'imagination. Bien sûr, le bar avait toutes sortes de rhums ougandais. Nous devrons les essayer. Pour l'instant nous prenons quelques eaux (3000 UGX)



Ils passent presque 9 heures sur la route lorsque nous passons devant Fort Portal, presque une petite ville après tout ce que nous avons rencontré. De là, nous avons 1 heure pour Kibale. Nous en profitons également pour lire un peu d'histoire de ce conglomérat complexe de royaumes. Et si Buganda, Bunyoro, Ankole, Toro ... jusqu’à ce que les Anglais arrivent et signent des traités avec tous déjà en plein expansionnisme colonial de 1890. Et c’est que, comme au Kenya, l’Ouganda était sous influence britannique lors de la colonisation africaine de la fin du XIXe siècle. 19ème siècle jusqu'à ce que les soulèvements éclatent sous la direction de Musazi en 1949 et qu'une longue période d'instabilité conduise à l'indépendance en 1963. Cependant, cela n'aboutit pas à la stabilité nécessaire et l'Ouganda a eu jusqu'à présent des coups d'État, l'invasion des troupes de Tanzanie et des forces de guérilla. Depuis 1996, les premières élections ont porté Museveni au pouvoir ... et en 2011, nous avons continué avec lui avec une élection frauduleuse de mars cette année.

Nous entrons dans un monde différent de collines, de plantations de thé et de singes… de nombreux singes. Nous sommes dans une forêt qui ressemble plus à une jungle de 770 km2 appelée Kibale Forest

... et les premiers à nous recevoir (et à voir qu’il existe plus de 12 espèces de singes) sont les babouins de ceux qui ne se débarrassent pas de



Nous continuons à entrer, et de plus en plus… jusqu'au moment où la végétation ronge la route elle-même. Nous avons atteint le Primate Lodge, une sorte de maison de campagne située au milieu de la forêt tropicale où rester est une vraie merveille.


Comme nous sommes arrivés Ils nous donnent une cabine de deux étages et une sorte de camp de tentes dans la partie la plus profonde de la forêt (il faut parfois plusieurs minutes à pied pour se rendre à la réception et n’adore que la nature, propinilla pour les sacs à dos 5000 UGX) Dormir avec les sons de la jungle, profiter d'une bonne "douche froide" (haha) sera une autre expérience en soi



Le petit camp C'est plein de sentiers authentiques à explorer. Si nous pouvions, nous serions ici pendant des jours. Et bien que nous cherchions un singe spécifique, vous trouverez ici des colobos, des babouins, des singes à queue rouge, des singes argentés, etc.




Nous avons déjà dîné (8.500 UGX). Demain, nous nous attendons à une randonnée à la recherche d’un animal possédant des caractéristiques et un comportement très similaires (le plus souvent à un autre), le CHIMPANCÉ, mais c’est comme ça que nous entrons dans la jungle, c’est une aventure pour demain.


Paula, Ruth, Juve et Isaac, de Kibale Forest (Ouganda)

FRAIS DU JOUR: 36 500 UGX (environ 9,43 EUR)

Pin
Send
Share
Send