Voyage

Souvenirs d'un grand voyage en Afrique

Pin
Send
Share
Send


29 août 2011. !! Que le temps passe vite !! Il semble que c'était hier quand nous avons quitté la maison avec nos sacs à dos et toute l'illusion du monde. Finies les savanes du Kenya, les forêts denses d'Ouganda ou du Rwanda, les volcans de RDCongo, les grandes villes de Nairobi, Mombasa, Kampala ou Kigali, les magnifiques plages de Diani ou l'incroyable faune que cette nature recèle et que nous avons en danger d'extinction. Rentrer chez soi n’est pas un pas en arrière, c’est le meilleur moment de chaque voyage, car c’est à partir de là que nous pourrions commencer à apprécier ce que nous apportons ici.. Nous revenons en Espagne ...

Chacun des mille points que nous découvrons sur le corps doit avoir mal. Non seulement à cause de l'effort de descente du volcan Nyiragongo, mais aussi parce qu'hier soir, nous sommes tombés sous le charme du vol KLM qui nous emmène à Amsterdam et que les postures que nous avons dû adopter auront été les plus typiques d'un "cocopuzzle".

Avec une puntalité exquise Nous avons atterri à l'aéroport international d'Amsterdam pour la première fois de notre vie, puisque nous n'avions jamais accepté de nous arrêter ici et que nous avions visité le pays en 1993, nous le faisions en voiture.



Ici, et après un mois en Afrique, la première chose qui nous "surprend" est le caractère des gens, beaucoup plus sec, des visages routiniers, des courses et du stress à travers le terminal. Rapidement, nous réalisons que c’est ce qui nous attend dans les mois à venir… le dur retour à la réalité qui nous absorbera à nouveau.

Cependant, beaucoup de gens ont répété une phrase ou une devise à ces dates que nous faisons très nôtres. Pendant ces heures, nous dirons peut-être au revoir à l'Afrique pendant un certain temps (nous y retournerons plus tôt que plus tard, nous n’avons aucun doute, car nous sommes tombés amoureux d’une manière qui n’a pas eu d’autres destinations récentes), mais nous avons quelque chose de très clair, L'Afrique ne nous abandonnera jamais.

En attendant le nouveau vol qui nous mènera à Madrid, nous nous souviendrons des objectifs qui nous ont menés ici ... cette précieuse vie animale que cette partie de la planète a, ce premier animal, le GENERUK qui nous a accueillis à Samburu il y a 30 jours ...


… bien sûr, celui qui s'appelle BIG FIVE qui intègrent les éléphants magiques, le léopard fantôme, le rhinocéros manquant, l'imposant buffle et les lions impassibles ...







... le non moins fascinant, que nous avons appelé PETIT CINQ, tout comme les hippopotames redoutables qui nous ont montré leur visage le plus tendre, le guépard élégant, les fausses hyènes, les belles girafes ou les patients atteints de crocodiles ...







... et ceux qui ne diffèrent pas tellement de nous comme les singes bleus, les chimpanzés curieux, les impressionnants gorilles des montagnes, les voleurs de babouins ou des dizaines d'espèces qui donneraient lieu à un seul article





Nous avons également été passionnés par le grand nombre de contrastes que leurs écosystèmes nous ont donné et les expériences que nous leur apportons. De ceux troupeaux d'éléphants jouant au coucher du soleil sur les pentes du Kilimandjaro


dans les forêts denses de Kibale ou Bwindi Impénétrable N.P. de l'Ouganda ...


… en passant pour l'une des meilleures expériences de notre vie dans le cratère du volcan Nyiragongo


... le beaux canaux ou cascades de Kazinga ou du Nil et des chutes de Murchison


... le Acacia savannah que nous survolons en ballon dans l'un des endroits essentiels de cette planète, Masaï Mara ...


... ça feu masais qui nous a accueillis dans la nuit froide de Loita Hills ...


... ça repos fourni par les plages orientales du continent, un kit parfait pour continuer le voyage ...


... et bien sûr ces levers et couchers de soleil, pour beaucoup des plus beaux de la planète ...


Mais si nous devions choisir quelque chose avant tout, ce sont ses gens. Nous avons vu la misère dans le nord du Kenya ou à RDCongo, beaucoup de pauvreté au Kenya ou en Ouganda, des excès au Rwanda et peut-être des endroits plus "tendus" que vous n'auriez dû. Ce que nous n'avons pas cessé de voir, ce sont les sourires, la gentillesse, la générosité, l'occurrence et le bonheur inconscient d'enfants dans un endroit de la planète où il est quotidien d'avoir 4 ou 5 personnes par famille, certaines sans formation professionnelle.



Nous avons distribué des cahiers, des crayons, des bonbons (déjà), des t-shirts et tout l'amour que nous avons pu ... bien que cela ne soit jamais suffisant.


Alors que il y aura du temps pour développer le résumé habituel du voyage final, nous avons presque terminé le avant-dernier voyage de 2 heures et demie qui nous emmène d’Amsterdam à Madrid, encore une fois à l'heure.



Un repas rapide avec une bonne bière dans le terminal (15.40 EUR) et un dernier vol avec une demi-heure de retard (Iberia, c'est étrange?) Nous laisse à l'aéroport de Alvedro, le 29 août 2011, à 17 heures, et les premiers adieux arrivent.

Il le groupe est diviséet même si nous serons proches et nous nous reverrons régulièrement. Juve et Ruth, Paula et Isaac, nous savons que ce qui nous donne un voyage comme celui-ci est très difficile à trouver dans la vie quotidienne. Bien sûr, nous avons fabriqué le meilleur équipement possible pour un voyage. Juve, comment se fait-il que tu prépares une saison pour réfléchir à ce qui suit? héhé


… Le 29 août 2011 à 17h00 signifie autre chose. Cela signifie aussi que presque exactement 31 jours, il y a 1 mois, depuis que nous sommes sortis de la porte. Même le visage nous a changé, certains plus que d'autres, hahaha


!!! MERCI BEAUCOUP! Famille, amis, lecteurs et anonymes, car nous avons senti votre chaleur même dans les moments les plus isolés de notre vie.

Une aventure se termine, un voyage, une expérience. Il est temps de rassembler des souvenirs (que nous avons beaucoup apportés, nous sommes tombés amoureux de l'artisanat), des photos, des moments et commencer un nouveau compte à rebours ... Avant, à la fin du mois de septembre, un petit arrêt nous attend. Mais tout cela fait déjà partie d'autres expériences ...


Isaac et Paula, déjà chez eux à La Corogne (Espagne)

FRAIS DU JOUR: 15.40 EUR

Pin
Send
Share
Send